Page ajouté aux favoris

Ressources

Actualites

CASE Actualites

BRITTON INDUSTRIES AMÉLIORE SES RÉSULTATS EN CHANGEANT SA STRATÉGIE D’ACQUISITION D’ÉQUIPEMENT

  • Publié jeu. juil. 20, 2017

Les chargeuses de série G et les pelles hydrauliques de série D stimulent la production de ce grand producteur de paillis.

Britton Industries est un important producteur de paillis naturel et teint, de terreau tamisé, de compost à base de feuilles et de granulats. Offrant ses services aux marchés de l'aménagement paysager et de la construction du centre du New Jersey et du sud de la Pennsylvanie, l’entreprise familiale est en affaires depuis plus de 28 ans.

L'entreprise exploite un centre de recyclage des produits du bois, ainsi qu'un centre de recyclage du béton qui produit du béton broyé pour le remplissage, des pierres décoratives et d'autres produits. Ils produisent et distribuent également aux entrepreneurs une gamme de mélanges de sol personnalisés et servent de centre d'élimination pour les entreprises et particuliers de la région.

« Si quelqu'un a besoin de 50 % de terre végétale, 20 % de compost et de 20 % de sable, on peut faire le mélange ici et l’envoyer. Tout dépend des besoins du client, explique John Hornor, superviseur de chantier chez Britton Industries. Nous récoltons les matériaux des paysagers de la région, lorsqu'ils nettoient des propriétés et d'autres choses du genre. Ils nous les apportent et on s’en occupe. Nous ne faisons pas seulement du recyclage, nous permettons aux gens de venir déverser leurs produits lors du nettoyage des sites. Les propriétaires peuvent se présenter avec de petits camions. Notre site accueille tout le monde, que vous soyez un entrepreneur géant ou un petit propriétaire. »

Repenser l’acquisition d'équipement
Afin de demeurer concurrentiels, les prix de l’entreprise doivent rester relativement fixes. Britton devait donc trouver d'autres façons d’accroître la rentabilité. Pour cette entreprise comptant plus de 100 employés, plusieurs centaines de pièces d'équipement et quatre sites ouverts douze heures par jour, six jours par semaine, toujours avoir sous la main le bon équipement peut faire une grande différence en matière de coûts d'exploitation.

« Aucune augmentation de salaire ne vient de l’extérieur, tout doit venir de l’intérieur, » explique Jim Britton, propriétaire de Britton Heavy Industries.

L’équipement neuf et fiable – avec des contrats d’entretien planifié et des coûts de possession et d’exploitation prévisibles – permet d'améliorer la productivité et l'efficacité de toute entreprise. Britton Industries a récemment fait appel au concessionnaire CASE Groff Tractor, une entreprise qui dessert le secteur de la construction dans le centre du littoral de l'Atlantique depuis 1958, pour acheter plusieurs chargeuses sur pneus et pelles hydrauliques dans le cadre de sa nouvelle stratégie de consolidation et de normalisation.

« Pour assurer notre croissance au cours des prochaines années, nous devons obtenir les chiffres exacts et déterminer ce que chaque installation nous coûte et nous rapporte, explique Jim Britton. La seule façon d’y arriver, c’est de faire exactement ce que nous avons fait avec CASE au cours de la dernière année. Nous pouvons littéralement obtenir les résultats au cent près. C’est de cette façon que nous arriverons à accroître notre productivité et notre rentabilité. »

Nous avons plusieurs marques et plusieurs formats différents. Par le passé, ma philosophie était d’obtenir les meilleurs prix sur des machines usagées et d’accumuler le plus d’actifs possible. Au cours des dernières années, nous avons essayé de consolider les choses, de passer progressivement à une seule marque et un seul format. »

Cette transition vers un parc plus serré et plus spécialisé a permis à Britton d'améliorer plusieurs aspects de ses activités, à partir des coûts de maintenance jusqu’aux résultats nets. « Si l’on regarde la maintenance et les coûts, les choses sont très simples. Les chiffres ne mentent pas. Du point de vue de la maintenance et des dépenses, il est logique que toutes les machines soient du même format. Nous simplifions notre structure. Nous faisons plus souvent le même type de projets qui requièrent le même type de machines. Plus besoin de pièces d'équipement de dix tailles différentes. Nous voulons simplifier les choses. »

La capacité de contrôler et de prévoir les frais de possession pendant tout le cycle de vie d'une machine permet aux propriétaires d'équipement de prendre de meilleures décisions concernant la répartition des investissements dans le matériel. Les dix-sept nouvelles machines de Britton – neuf chargeuses sur pneus 821G, quatre chargeuses sur pneus 921G et quatre pelles hydrauliques CX250D – sont protégées par le programme CASE ProCare. ProCare inclut une garantie d’usine complète de trois ans, 3 000 heures, un contrat d’entretien planifié de trois ans, 3 000 heures, et un abonnement de trois ans aux services télématiques avancés SiteWatch™.

Britton a constaté une amélioration réelle de la productivité et de la disponibilité depuis la mise en place de sa nouvelle stratégie d’acquisition d’équipement. Quand chaque camion qui entre et qui sort de l’installation a une incidence sur les résultats, le temps de non-disponibilité d’une pièce d'équipement a un effet de dominos.

« Notre dilemme est que beaucoup se joue sur chaque pièce d'équipement, explique Britton. Plusieurs camions sont liés à chaque pièce d’équipement, de sorte que si une pièce tombe en panne, jusqu'à dix camions deviennent soudainement non fonctionnels. À cette période de l’année, nous travaillons probablement 15 heures par jour, alors vous pouvez imaginer l’impact que ces défaillances peuvent avoir. De mars à juillet est notre période la plus occupée. Nous ne pouvons nous permettre de perdre du temps machine. Auparavant, nous gardions cinq pièces d’équipement supplémentaires simplement pour assurer la relève. Quand un problème survenait, nous devions déployer d’immenses efforts pour régler la panne ou compenser pour la pièce non disponible. Ce type de problème appartient au passé. Nous avons moins de pièces d’équipement, mais nous pouvons compter sur celles que nous avons pour faire le travail jour après jour. »

Un autre avantage de CASE ProCare est l’abonnement de trois ans aux services télématiques SiteWatch. La surveillance à distance de l'équipement au moyen du système télématique permet aux propriétaires de garder un œil sur le rendement de leur parc et d'analyser les tendances d'utilisation à long terme.

« Nous avons été chanceux jusqu'ici, car nous n’avons eu aucun pépin, explique Jim Britton. Mais nous continuons à surveiller la situation de près et quand un problème surviendra, nous allons comprendre ce qui s'est produit, comment ça s'est produit et si le problème est attribuable à un employé, à un opérateur ou à une machine. »

Le contrat d'entretien planifié de trois ans et le soutien reçu du concessionnaire local représentent les derniers morceaux du casse-tête pour obtenir un temps de service maximal et maintenir les coûts d'exploitation faibles et prévisibles. « Si jamais j'ai un problème, je n’ai qu’à faire un appel et dans le temps de le dire j’ai un technicien de Groff devant moi, explique John Horner. Parfois ils doivent faire l'entretien des machines – peut-être après 100 heures ou 500 heures de fonctionnement. Je ne peux me permettre d’arrêter mes machines pendant la journée. C’est pourquoi le technicien de Groff arrive ici à quatre heures du matin pour faire le travail. Quand j’arrive à 6 h 30 ou 7 h, la machine est prête à rependre le collier. Pour moi, ça n’a pas de prix. Ne pas avoir à interrompre des activités ou perdre des clients parce que mes machines ne sont pas disponibles, les trouver entretenues et réparées le matin quand les employés arrivent, c’est fantastique.

Productivité et économie de carburant
Travailler dans un environnement de haute productivité qui traite les produits du bois, les déchets biodégradables et autres matériaux poussiéreux et potentiellement inflammables peut créer plusieurs problèmes avec certaines machines Tier 4, particulièrement celles qui nécessitent un cycle de régénération à température élevée pour brûler les particules excédentaires.

CASE a été le premier constructeur à employer la technologie SCR de réduction catalytique sélective dans son équipement lourd de terrassement – et les chargeuses sur roues de la série G sont la deuxième génération de chargeuses sur roues CASE à tirer profit de l’économie de carburant et de la température de fonctionnement plus basse qu’offre cette technologie. Il n'y a pas de cycle de régénération, de recirculation des gaz d'échappement, ni de pointes de température pour brûler les particules. Par conséquent, un plus grand pourcentage du carburant consommé est dirigé vers le travail productif. Par ailleurs, la réduction de la température de fonctionnement abaisse grandement le risque d’événements thermiques dangereux dans un milieu chargé de poussières inflammables.

« J’ai constaté une réduction réelle de la consommation de carburant, ajoute John Hornor. Ces machines tournent à régime élevé, mais elles ne chauffent jamais. »

Toutes les chargeuses sur pneus CASE renferment également des technologies de refroidissement novatrices qui permettent de réduire la température de fonctionnement, qui gardent le compartiment moteur propre et qui facilitent l'accès pour le nettoyage de routine. Les modèles appartenant à la plage de 131 à 225 hp comportent un module de refroidissement à montage central exclusif, ce qui repousse le moteur vers le bas et vers l’arrière de la machine, améliorant l’équilibre et la stabilité de celle-ci.

Les chargeuses sur pneus de la série G offrent plusieurs autres caractéristiques qui tendent à optimiser les durées de cycle et la productivité, notamment quatre modes de puissance sélectionnables, un système anti-tangage et des commandes du godet standard automatisées telles que le retour en position de creusage, le retour en position de déplacement et la commande de hauteur. Même des enjeux simples comme la facilité de changement du godet (rendue possible par la normalisation vers un seul modèle de chargeuse) peuvent améliorer grandement la productivité des entreprises comme Britton Industries.

« Les chargeuses à godets interchangeables nous facilitent beaucoup le travail. Vous chargez une tonne de pierres dans un camion puis, en quelques secondes, vous avez le godet pour charger 30 verges de paillis sur un semi-remorque à triple essieu. Avant, il fallait sortir et enlever le godet. Ou pire encore, il fallait changer de chargeuse, car les godets n’étaient pas interchangeables. Il suffit de pousser sur un bouton et le godet se détache. Vous poussez sur un autre bouton, le godet s’enclenche et vous êtes prêt. Ça facilite vraiment les choses. On peut essentiellement charger tous les produits sur différents types de camions avec la même machine. »

Confort de l'opérateur
La cabine et l’environnement de travail de la série G ont été conçus pour optimiser le rendement de l'opérateur, l’ergonomie et l'engagement grâce aux commandes et à l’environnement de travail. La cabine spacieuse comporte un nouvel écran ACL de 8 pouces qui facilite le contrôle de la machine et donne à l'opérateur un meilleur aperçu de la plupart des fonctions et activités.

Les commandes électrohydrauliques évoluées et les nombreuses options de siège et de réglage viennent encore simplifier la formation et le travail. Le pare-brise arrondi monopièce, les rétroviseurs positionnés de façon optimale et la caméra arrière directement projetée sur le moniteur procurent une visibilité sur 360°.

« Très confortable. Sur le siège à suspension pneumatique, tout est là devant vous. Il n'y a plus de tâtonnements. N'importe qui peut la conduire , explique John Hornor. Je peux enseigner à quelqu'un à conduire cette chargeuse en environ deux minutes, sans aucun problème. Tout est clair. »

Avec la quantité d’opérateurs au service de l’entreprise, la possibilité de régler avec précision la cabine en fonction de chaque opérateur constitue un autre avantage.

« Les sièges ont tellement de réglages. Personnellement, je mesure 6 pi 3 po. Un autre opérateur mesure peut-être 5 pi 5 po ou 5 pi 6 po. Tout ce que j’ai à faire, c’est faire glisser le siège vers le haut, le régler un peu… et en deux secondes je suis à l’aise. Un seul petit réglage, remonter le siège et je suis prêt. »

28 ans de croissance – et ce n’est que le début
Avec près de 30 ans sous sa ceinture et plusieurs enfants qui participent activement à l’entreprise familiale, Jim Britton a encore l’enthousiasme d’un débutant. « Je ne fais pas de demi-mesure. Je ne sais pas comment expliquer ça. J'adore l’équipement lourd et j’adore que ma famille soit dans le domaine. J'ai cinq enfants. Je suis marié depuis 25 ans .»

Déjà 28 ans et je me sens comme si je venais de débuter, alors on a beaucoup de chemin encore à parcourir. Les dix prochaines années seront excitantes, je vous le garantis. »

Pelles hydrauliques de la série D
En plus de ses treize chargeuses sur roues CASE de la série G, Britton Industries a aussi acheté quatre pelles hydrauliques CX250D pour ses activités de recyclage de béton. Ne pesant que 57 000 lb, la CASE CX250D est une pelle hydraulique Tier 4 Final pleine grandeur équipée d’un moteur certifié Tier 4 Final de 177 ch et d’un godet pouvant fournir une force de creusage de 36 419 lb-pi.

« J’ai une pelle hydraulique qui repose sur le tas de béton et qui alimente un broyeur à mâchoires et un broyeur à cônes toute la journée. Parmi toutes les pelles hydrauliques que j’ai conduites, c’est celle que je préfère, souligne John Hornor, superviseur de site chez Britton Industries. Ce sont les meilleures pour le confort de l'opérateur. Elles sont très silencieuses. Elles sont robustes. Elles sont très rapides. Je le dis à tous les gars qui passent pas ici, ce sont les machines que je préfère, de loin. J'en ai connu un grand nombre, mais je n’en ai jamais connu comme celles-là. Elles sont fantastiques. »

La nouvelle technologie, qui consiste à associer le système de recirculation des gaz d'échappement refroidis (CEGR), le système de réduction catalytique sélective (SCR) et le catalyseur d'oxydation diesel (DOC), est conforme aux normes d'émissions Tier 4 Final. En outre, elle contribue à optimiser la durée de fonctionnement et les performances de la CX250D, en plus de faciliter son entretien.

L’absence de filtre à particules diesel permet d’éviter les cycles de régénération et les coûts de service qui sont associés aux autres systèmes post-traitement.

La nouvelle pompe à commande électronique, la soupape de commande plus imposante et les nombreux capteurs électroniques permettent de réduire la durée de cycle. Ces fonctions et le reste du système hydraulique intelligent de CASE optimisent l'utilisation de la puissance hydraulique et de la dynamique de la machine.

« Les commandes sont super rapides. Lorsque j'ai commencé, j'avais une pelle hydraulique où, lorsqu'elle pivotait, il fallait commencer à revenir dans l'autre sens à mi-chemin, sinon vous risquiez de rentrer dans quelque chose. Avec les manettes de commande de cette machine, c'est presque comme jouer à un jeu vidéo. Les commandes sont directes. Et rapides. Vous ne rencontrerez aucun problème pendant tout le cycle. Et la machine peut développer beaucoup, beaucoup de puissance. Elle est aussi très robuste. »

Pour une machine de cette taille, la puissance de rotation, la puissance de la flèche, du bras, du godet, des chenilles ... Tout est exactement comme vous pourriez vous attendre avec une machine de cette taille, explique Jim Britton, propriétaire de Britton Industries. Nous déplaçons des montagnes de matériaux, nous chargeons des produits de béton dans des broyeuses. Nous chargeons des cribles de terre végétale à tamiser. Nous pressons des balles. Nous faisons un peu de tout. C'est la machine la plus agréable et la plus efficace que nous ayons trouvée. »

Que pouvons-nous vous aider à trouver?

0 résultats trouvé
type
filtré par:

Aucun résultat trouvé

Cliquez sur cette icône dans tout le site pour ajouter des pages à vos favoris.

Mes favoris CASE

0 résultat trouvé