Page ajouté aux favoris

Ressources

Actualites

CASE Actualites

Le nouveau bouteur sur chenilles 1150M de CASE transperce le gel

  • Publié mar. juin 17, 2014

Le dispositif ProCare de CASE aide en outre à rendre les coûts de réparation/d'entretien prévisibles pour les trois premières années de possession de la machine.

Au cours des 40 dernières années, la famille Walker a appris une chose ou deux sur l'adaptabilité et la solidité. Ce sont des valeurs enracinées dans les affaires de la société depuis sa fondation par Chuck Walker et ses fils en 1975 et ce sont également des caractéristiques qu'ils recherchent pour leur matériel.

Le fait d'être capable de s'adapter à l'économie souvent instable de la région de Detroit, de transformer leur activité pour y inclure tout, de la démolition et du creusement pour les réseaux de fluides et de terminer le travail, leur a donné la flexibilité dont ils avaient besoin pour survivre.

« Lorsque l'on accepte un projet, nous le faisons comme si cela allait être le nôtre », a déclaré Matt Walker, le directeur actuel de la société. « Je dis toujours à l'inspecteur « lorsque vous partirez, ce projet continuera d'avancer comme si vous étiez ici tout le temps. »

Actuellement, l'activité de la société se concentre sur le développement d'un site commercial, fonctionnant avec six pelleteuses, cinq bouteurs, trois chargeurs, deux élévateurs portatifs, une mini chargeuse sur pneus, un rouleau, une grue, une grue de 60 tonnes et divers outils et machines plus petits.

Récemment, quand le temps est venu d'ajouter un nouveau bouteur à leur parc, ils étaient prêts à acheter une machine de la même marque à qui ils avaient fait confiance durant les 35 dernières années. Cependant, cette longue histoire de dévotion a pris un nouveau virage, lorsqu'ils ont acheté le nouveau bouteur 1150M de CASE Construction Equipment et de Southeastern Equipment Co.

« Nous achetons nos machines avec l'intention de les garder pendant 20 à 25 ans voire plus, donc nous voulons acheter quelque chose qui est construit pour durer », a déclaré Matt Walker. « J'ai tout de suite remarqué que l'avant de la machine est très résistant. L'autre chose qui m'a frappé était le fait que toutes les vérifications liées au fonctionnement et à l'entretien peuvent être faites au sol. » À partir des panneaux de carrosserie facilement accessibles, tous les points de contrôle habituels, les fusibles et les filtres du modèle 1150M peuvent être atteints sans avoir à monter sur la machine. Un panneau de plancher dans la cabine facile à retirer offre également un accès facile aux composants hydrauliques de la machine.

Leurs premières impressions ont été confirmées une fois que Walker Construction a mis le modèle 1150M à l'épreuve.

Ils l'ont amené sur un site avec entre 8 et 12 pouces de gel et ils allaient attendre qu'une de leurs pelleteuses arrive et commence à enlever un peu de gel. À la place, Matt Walker a déclaré, « ce bouteur s'est directement mis à creuser et a commencé à faire apparaître des blocs de gel aussi gros que la machine. C'était assez impressionnant. »

Le modèle 1150M de CASE de 127 CV, avec un moteur Tier 4-Interim, utilise une technologie avancée de réduction catalytique sélective (SCR) pour produire 7 pour cent de puissance en plus tout en utilisant 10,5 pour cent de carburant de moins que les modèles précédents et que la concurrence. Le modèle 1150M dispose également d'une flèche de cercle de 48 000 lb, la meilleure de sa catégorie, ainsi que des vérins hydrauliques résistants et des joints améliorés, ce qui lui donne la puissance et la robustesse pour manipuler des charges extrêmes. « Lorsque j'étais jeune, mon père me disait toujours qu'il n'aimait pas les machines qui foncent dans le tas et le pousse partout », a déclaré Matt Walker. « Cette machine pousse directement tout droit. En ce moment même, cette machine est probablement deux fois plus productive que celles que nous avons (maintenant). »

Chuck Walker, âgé de 84 ans, utilise des bouteurs depuis 1956, continue d'utiliser ce nouveau bouteur quotidiennement et a été aussi impressionné par la puissance du modèle 1150M, mais aussi par sa facilité d'utilisation.

« C'est une machine vraiment rapide », selon Chuck Walker. « C'est une bonne machine pour pousser et une machine sans aucun problème. »

Matt Walker a déclaré que l'amélioration de l'économie en carburant constituait un autre facteur important dans leur décision. « Le carburant représente l'un de nos coûts les plus importants. Le modèle 1150M est tout aussi bon, sinon meilleur, que toutes les machines que nous avons essayées et il dépasse de loin les autres machines de notre parc. »

Matt Walker a noté que l'ajout du fluide d'échappement diesel (DEF) nécessaire pour le moteur à SCR représentait une nouvelle tâche, mais qu'elle était simple.

« Ce n'est pas si difficile », a déclaré Walker. « C'est seulement une chose à laquelle on doit s'habituer. Le goulot de remplissage est juste à côté du réservoir de carburant, mais ils sont séparés de sorte que vous ne pouvez pas confondre le carburant et le DEF. »

Depuis le début, ce qui était également évident était l'amélioration de la visibilité du modèle 1150M par rapport à leurs autres machines. Avec une nouvelle conception de cabine avancée, des portes vitrées du plancher au plafond et un capot à profil plongeant, le modèle 1150M met l'accent sur la visibilité en plus de la puissance.

« Je veux savoir ce que fait la lame en permanence », a avancé Chuck Walker. « Nous enlevons de la terre végétale de beaucoup de sites et nous devons être en mesure de voir ce que fait la lame pour ne pas aller trop loin dans le sol. »

Matt et Chuck Walker ont tous les deux déclaré avoir trouvé les commandes de la machine 1150M intuitives et faciles à intégrer. « J'ai utilisé la machine pendant 30 minutes et c'était comme si je l'avais déjà utilisé pendant deux ans », a dit Matt. « J'ai pu niveler 400 pieds de trottoir pendant ces 30 minutes. Je n'avais jamais utilisé une machine qui avait un réglage de nivellement de finition pareil et c'était vraiment, vraiment bien. »

La fonction de nivellement de finissage du modèle 1150M, qui augmente la précision en ralentissant la lame jusqu'à 40 pour cent, a permis à M. Walker d'atteindre le contrôle nécessaire et précis de la lame. De plus, le modèle 1150M offre des réglages de direction et de navette fluides, modérés et vigoureux, de meilleures commandes de la lame du bout des doigts, qui permettent une meilleure maîtrise de l'angle de la lame et une meilleure sensibilité, ainsi que des vibrations de la lame pour un nettoyage rapide.

« Nous préférons le (réglage) fluide », a dit Matt Walker. « Une grande partie de notre travail est fini (nivellement). Parfois, nous nivelons le sol juste à côté d'un bâtiment. C'est tout simplement une machine conçue pour l'opérateur. »

La fonction de vibrations de la lame s'avère utile pour retirer des matières qui collent à la lame et réduire les efforts de la machine et de l'opérateur.

« Généralement, on devait secouer la lame dix ou vingt fois », a expliqué Matt Walker.

« Désormais, cette fonction le fait en deux ou trois secondes (avec un seul bouton). »

Bien que la plupart de son travail s'effectue sur une terre sèche, Walker Construction a opté pour la stabilité accrue du modèle à voies larges, qui pèse 32 174 lb et dispose d'une pression au sol de 5,4 psi.

Malgré ces premières impressions positives, l'avantage sans doute le plus satisfaisant du modèle 1150M se fait sentir à la fin de la journée grâce au confort et à la qualité sonore de la cabine de la machine.

« Cette machine est bien plus silencieuse que ce à quoi nous sommes habitués », a déclaré Chuck Walker. « Vous n'êtes pas épuisé à la fin de la journée. Certaines de ces machines vous utilisent plus que vous ne les utilisez. » La cabine du modèle 1150M à pression positive offre une herméticité avancée et l'accent est mis sur l'isolement pour empêcher à la fois la poussière et le bruit d'entrer, afin de fournir un environnement confortable et silencieux qui réduit la fatigue et l'exposition de l'opérateur.

Une autre fonction qui aide l'opérateur correspond aux commandes électrohydrauliques du modèle 1150M, qui remplacent les commandes de liaison mécanique avec un système électrohydraulique afin de réduire considérablement la quantité de force nécessaire pour manipuler la lame.

« Surtout en hiver, lorsque le liquide hydraulique est plus épais, nos opérateurs se plaignaient d'avoir mal aux poignets à la fin de la journée », a affirmé Matt Walker. « Les commandes électrohydrauliques sur le modèle 1150M ont totalement éliminé ce problème et le mouvement des commandes est très naturel et il n'a pas fallu longtemps pour s'y habituer. »

Walker Construction a obtenu le modèle 1150M grâce à un contrat de location-achat incluant le dispositif CASE ProCare, qui comprend une garantie d'usine couvrant l'intégralité de la machine et un programme d'entretien planifié pendant trois ans ou 3 000 heures, ainsi qu'un abonnement avancé de trois ans de la société au service télématique SiteWatch. Le service SiteWatch offre à la société un accès aux données en temps réel concernant l'utilisation et l'emplacement de la machine, ce qui permet à l'entreprise d'identifier une consommation excessive de carburant, de réduire les temps d'arrêt grâce à un meilleur programme d'entretien et d'éviter les pannes de machine via une fonction d'alertes automatique. Il permet surtout aux entrepreneurs d'ajouter du matériel sans se soucier des coûts d'entretien et de réparation imprévisibles.

« Le fait d'entretenir les machines peut représenter un coût énorme », a déclaré Matt. « Au rythme auquel tous les coûts augmentent, des coûts du travail aux prix de l'huile, c'est agréable de savoir que l'entretien est assuré pendant les trois premières années et que c'est le concessionnaire, qui connaît le mieux la machine, qui va l'entretenir. »

Les Walker ont été les premiers à constater les effets de l'augmentation des coûts et de la réduction de la demande. Durant ces 10 dernières années, on a vu Detroit être frappé de plein fouet par la récession économique et de nombreux concurrents de Walker Construction ont dû cesser leur activité.

Déterminés à survivre, Matt et Chuck Walker sont conscients que la flexibilité ainsi qu'une qualité de travail et un service client excellents, ont été des éléments essentiels à leur succès. Après avoir voyagé jusqu'en Caroline du Nord pour le travail, au plus fort de la récession, la société s'enorgueillit de voir qu'une partie importante de ses revenus est le produit du bouche à oreille et d'une clientèle acquise.

« Nous pensons que lorsque nous avons un nouveau client, nous serons en mesure de le garder en pratiquant des prix justes et en faisant un excellent travail », a déclaré Matt Walker.

Grâce à cette méthode, l'entreprise a franchi un cap. « Nous avons été très chanceux et on dirait que l'on est dans la phase ascendante. »

Que pouvons-nous vous aider à trouver?

0 résultats trouvé
type
filtré par:

Aucun résultat trouvé

Cliquez sur cette icône dans tout le site pour ajouter des pages à vos favoris.

Mes favoris CASE

0 résultat trouvé