Page ajouté aux favoris

Ressources

Actualites

CASE Actualites

Tout a commencé par une rétrocaveuse

  • Publié ven. oct. 27, 2017

Jon Fye a fondé Fye Excavating à Sperry, en Iowa, en 1995. L’entreprise comptait alors trois employés. Incorporée en 1998, Fye Excavating Inc. emploie maintenant plus de cinquante personnes.

L’entreprise offre des services d’excavation, d’aménagement de site, de services publics et commerciaux, et de plans et de spécifications en Iowa, en Illinois et au Missouri – la majorité de leurs projets se trouvant dans un rayon de 160 kilomètres du siège social de l’entreprise.

L’histoire de Jon a débuté avec une rétrocaveuse. À sa sortie du secondaire, il a commencé à travailler pour Burlington Northern Railroad en tant qu’électricien, à démonter et remonter des locomotives. En 1995, alors qu’il construisait une maison pour sa famille il a décidé d’acheter une rétrocaveuse CASE 580 Super E.

« Au milieu des années 1990, pour construire ma maison j’ai décidé d’acheter une rétrocaveuse. Par la suite, quand j’avais du temps, j’ai commencé à faire des petits travaux ici et là. Les choses ont évolué et finalement j’ai acheté un bouteur. C’était un CASE 850, en plus de ma rétrocaveuse CASE 580 Super E. On peut dire que c’est à ce moment que mon entreprise a commencé à rouler. Chaque année, on grossissait un peu et avec le temps, on a commencé à travailler sur des projets commerciaux. On s’éloignait progressivement du résidentiel et on aimait ça. Le volet plans et spécifications était particulièrement actif et l’entreprise a connu une forte croissance au fil des ans. »

Quitter un emploi régulier

Abandonner son emploi à la compagnie de chemin de fer, alors qu’il avait la responsabilité d’une jeune famille a été une décision difficile pour Jon. Mais son entreprise de terrassement était rendue au point où elle pouvait devenir son gagne-pain. Il a sauté la clôture à la fin des années 1990.

« L’entreprise avait connu une croissance vigoureuse. De 15 heures à 23 heures, je travaillais au chemin de fer. Je me levais à l’aurore et je recommençais à travailler. J’avais une équipe d’environ huit personnes et le travail devenait accablant. C’étaient des semaines de 100 heures et plus. Nous arrivions à tenir nos engagements – mais ça devenait de plus en plus difficile. Et j’avais de jeunes enfants à l’époque. »

« On a pris une décision majeure à la fin des années 1990. On a décidé d’aller dans le terrassement à plein temps et d’en faire notre unique gagne-pain. On était prêts à se lancer. En fait, c’était ce qu’on faisait depuis cinq ans. Mais ce n’est pas facile de quitter un emploi régulier. En tout cas, c’est ce qu’on a fait et l’entreprise poursuit sa croissance depuis plus de vingt ans maintenant. »

Évolution de l’équipement

Jon Fye a lancé son entreprise à temps perdu au milieu des années 1990 avec une rétrocaveuse CASE 580 Super E. Au fil des ans, il a possédé plusieurs rétrocaveuses CASE – il a présentement trois rétrocaveuses CASE 580 Super N. Il a pu voir de première main l’évolution des rétrocaveuses au fur et à mesure de la croissance de son entreprise. Certains travaux autrefois réalisés avec une rétrocaveuse sont maintenant confiés à d’autres machines (une mini-chargeuse compacte sur chenilles et une pelle hydraulique compacte, par exemple), mais Jon estime que la rétrocaveuse a encore aujourd’hui un rôle de premier plan à jouer.

« La rétrocaveuse est la première machine que nous avons achetée. Je l’ai achetée un peu comme un jouet et l’entreprise s’est construite autour. La rétrocaveuse a encore sa place sur les chantiers de construction d’aujourd’hui. Elle excelle pour déplacer les produits sur le chantier, elle peut creuser et on peut ajouter des outils pour vibrer le compactage en place, faire du marteau piqueur et beaucoup d’autres choses. Nous avons des pouces hydrauliques sur nos rétrocaveuses pour saisir les choses et ramasser des débris. Ce sont encore les machines les plus polyvalentes sur les chantiers. »

« Nous avons acquis la 590 et les 580 au fil des ans et selon nos besoins et nous sommes maintenant présents sur plusieurs chantiers. Personnellement, je trouve très utile d’avoir une certaine uniformité. L’achat des trois dernières Super N a constitué une excellente journée car on a acheté en même temps tous les attachements qui vont avec la machine. Et ils restent avec la machine. Quand on déplace la machine, tous les godets sont déplacés avec. [Ne pas avoir à] courir tout le temps après les pièces nous fait économiser beaucoup de temps. Nous aimons la Super N à cause de son poids et de la facilité avec laquelle elle se manœuvre sur le chantier. »

Les rétrocaveuses CASE ont connu une évolution incessante depuis la première 580 Super E que Jon a achetée. La 580 Super N comporte des circuits hydrauliques d’avant-garde, une fonction PowerLift qui produit en appuyant simplement sur un bouton une capacité de levage comparable à celle d’une pelle hydraulique de huit tonnes, ainsi que d’autres caractéristiques évoluées comme le retour au ralenti automatique, l’arrêt automatique et le mode ECO. La cabine est spacieuse et confortable et elle offre une excellente visibilité.

« Les systèmes hydrauliques sont tout simplement phénoménaux. La puissance et la douceur de fonctionnement des nouvelles machines [a évolué considérablement] en comparaison de la vieille Super E de nos débuts. » Jon a décidé d’équiper ses 580 Super N de l’option quatre roues motrices à conduite automatique qui assure une conduite souple pour l’opérateur et permet de conserver plus de matériau dans le godet sur les terrains plus difficiles.

« La commande de conduite automatique est très pratique pour manœuvrer sur terrain accidenté, et même dans la rue sur les projets de ville. Si votre matériau de remplissage se trouve à un demi bloc, quand vous remplissez votre godet la conduite automatique permet d’éviter les rebonds qui font verser le produit. C’est aussi plus sécuritaire. Vous ne salissez pas les rues et la machine manœuvre plus rapidement – et le temps c’est de l’argent. »

Un regard vers l’avenir

En plus des excellentes relations qu’il a bâties avec ses employés et ses clients au cours des ans, Jon Fye prépare l’arrivée de la prochaine génération et garde un œil positif et intelligent sur l’avenir de son entreprise.

« Nous avons fait croître notre entreprise à l’horizontale. Nous ne sommes pas entièrement investis dans l’excavation ou encore dans les camions hors route. Notre parc n’est pas construit de cette façon, j’imagine. Nous faisons de l'aménagement de site, des services publics, et notre croissance s’est faite en créant des pochettes de gens qui peuvent continuer à faire la même chose que nous faisons chaque jour. Nous croyons que nous sommes devenus meilleurs à ce que nous faisons. Nous ne sommes pas un grand constructeur d’autoroutes. Cela prendrait un tout autre parc de machines pour faire cela. »

« Je crois que notre croissance va se poursuivre et que notre entreprise va continuer d’avancer dans la même direction. Nous continuons à établir de bonnes relations avec nos employés, avec les gens pour qui nous travaillons et avec nos fournisseurs d’équipement. Ils se sont tellement bien occupés de nous! CASE est avec nous depuis le tout début – à partir de notre première rétrocaveuse jusqu’à aujourd’hui. »

Que pouvons-nous vous aider à trouver?

0 résultats trouvé
type
filtré par:

Aucun résultat trouvé

Cliquez sur cette icône dans tout le site pour ajouter des pages à vos favoris.

Mes favoris CASE

0 résultat trouvé