Page ajouté aux favoris

Ressources

Actualites

CASE Actualites

Chenilles, pneus et coût total de possession : Choix, considérations d’entretien et meilleures pratiques en matière de chenilles et de pneus

  • Publié mar. déc. 12, 2017

Les chenilles et les pneus représentent un pourcentage important du coût total de possession des pièces d’équipement d’aménagement paysager.

L’adoption de bonnes pratiques d’entretien et d’utilisation peut aider énormément le propriétaire à tirer le maximum de son investissement, en plus de rendre les projets plus sécuritaires et plus productifs.

Cet article souligne certains facteurs dont il faut tenir compte à l’achat d’une machine, car ils auront une incidence sur son coût total de possession au fil des ans, et présente différents conseils d’entretien et d’utilisation qui permettront de prolonger la durée utile de la machine et de réduire au bout du compte son coût total de possession.

Considérations à l’achat ayant une incidence sur le coût total de possession

Pour les fins de l’exemple, nous examinerons deux machines couramment utilisées pour l’aménagement paysager : la mini-chargeuse sur pneus et la mini-chargeuse compacte sur chenilles. Au départ, le prix d’achat de la mini-chargeuse compacte sur chenilles en caoutchouc est nettement plus élevé que celui de la mini-chargeuse sur pneus en caoutchouc. Par ailleurs, chacune d’elles est mieux adaptée à certaines situations précises. Toutes deux ont des points d’appui au sol en caoutchouc, mais le type de surface sur lequel la machine est normalement appelée à évoluer a une incidence sur son coût total de possession.

La mini-chargeuse sur pneus en caoutchouc convient mieux pour le travail sur les surfaces améliorées (asphalte, béton, pierre ou gravier compacté), car les pneus résistent généralement plus longtemps que les chenilles en caoutchouc sur ces surfaces et ils sont moins dispendieux quand vient le temps de les remplacer. Présentant une surface en contact constant avec le sol plus importante, la chenille en caoutchouc et le châssis porteur lui-même sont plus susceptibles à l’usure par abrasion et aux vibrations. Par conséquent, ils s’usent plus rapidement et doivent être remplacés plus souvent.

Par contre, la mini-chargeuse compacte sur chenilles en caoutchouc justifie amplement son prix plus élevé à l’achat sur les projets hors route et sur les sols mous ou humides. Grâce à sa pression au sol plus faible, la mini-chargeuse sur chenilles creuse moins d’ornières et nécessite moins de travaux de réaménagement du site à la fin du projet – ce qui permet des économies de main-d’œuvre et de matériaux (terre arable, semences, etc.). Les mini-chargeuses sur pneus en caoutchouc ont tendance à saccager les surfaces, ce qui ajoute au coût des projets.

Questions d’entretien et meilleures pratiques en matière d’utilisation : Équipement à chenilles

Le châssis porteur des machines à chenilles est un système composé de pièces mobiles (pignons, rouleaux, tendeurs, chenilles et pièces diverses). La saine utilisation de ces machines est cruciale pour le contrôle du coût des pièces d’usure. Voici quelques conseils utiles pour l’utilisation de l’équipement à chenilles :

  • N’oubliez pas que les mesures à prendre débutent avant que la machine n’arrive au chantier. Vérifiez les conditions du sol et le terrain. Cela vous permettra de prendre quelques décisions éclairées (si vous avez accès à plusieurs types de machines ou de chenilles); par exemple le besoin de minimiser les déplacements, l’utilisation de chenilles en acier ou en caoutchouc selon la nécessité de contrôler la pression au sol ou de naviguer parmi des débris, le choix de patins aussi étroits que possible pour obtenir le flottement requis et les discussions avec les opérateurs sur les techniques à employer en fonction de la nature du terrain.
  • La contre-rotation et les tournants en dérapage causent une usure accélérée et augmentent le risque de déraillement des chenilles en caoutchouc. Les opérateurs doivent faire des virages plus larges et plus graduels dans la mesure du possible.
  • L’utilisation constante de la machine dans le même sens d’une pente peut accélérer l’usure des tendeurs, des rouleaux et des tenons de guidage, car les contraintes s’exercent toujours du même côté. Quand cela est possible, travaillez en perpendiculaire de la pente.
  • Il est toujours préférable d’effectuer les virages sur un sol plat. Nous comprenons toutefois que certains projets exigent du travail en pente. Dans ce cas, gardez à l’esprit qu’il est préférable de réduire au minimum le temps de travail en pente afin de limiter l’usure et la charge qui s’exerce sur le châssis porteur.
  • Le fait de toujours tourner du même côté peut causer l’usure asymétrique accélérée des chenilles. Les opérateurs doivent s’efforcer d’équilibrer les sens de virage pendant la journée. Si cela n’est pas possible, il faut vérifier plus souvent l’usure des chenilles.
  • Le patinage inutile des chenilles peut accélérer l’usure et faire baisser la productivité. En outre, une vitesse plus élevée peut causer plus d’usure, tout comme le fonctionnement excessif ou inutile en marche arrière. Considérations particulières pour les chenilles en caoutchouc

Les chenilles en caoutchouc représentent le meilleur choix pour le travail sur terrain mou et quand le projet requiert d’endommager le sol au minimum. Avec les chenilles en caoutchouc, plusieurs techniques d’utilisation et pratiques d’entretien peuvent favoriser la productivité et réduire le coût total de possession :

  • Les déplacements et le travail sur les matières abrasives réduisent la durée utile des chenilles. Les opérateurs doivent éviter les pierres brutes, les roches ciselées, la ferraille et les matériaux recyclés. La pierre concassée, les gravats de béton ou de démolition et les barres d’armature posent aussi un risque de réduction du temps de disponibilité. Les opérateurs doivent aussi faire attention à l’asphalte ou au béton rugueux, ainsi qu’aux sites pierreux et aux autres conditions susceptibles d’endommager les chenilles et de causer leur déraillement si des pierres ou d’autres matériaux se coincent dans le tendeur ou les pignons.
  • Les opérateurs doivent aussi essayer de demeurer sur des surfaces relativement planes. L’utilisation d’une machine à chenilles en caoutchouc alors que le bord extérieur ou intérieur d’une des chenilles est relevé peut endommager le bord et les tenons de la chenille. Il faut éviter de se déplacer alors que les chenilles se trouvent sur un sol inégal ou une surface comptant des obstructions.
  • Le caoutchouc étant moins résistant que l’acier, les opérateurs ne doivent pas permettre que le bord des chenilles entre en contact les bordures de trottoir et les murs. Il convient aussi de noter que les chenilles en caoutchouc n’ont pas de sens d’utilisation spécifique. Dans certaines situations, il est tout à fait approprié de les changer de côté ou de sens quand leur usure devient apparente.
  • Le nettoyage et l’entreposage adéquat des machines à chenilles en caoutchouc aident aussi à prolonger leur durée. Rincez les chenilles et le châssis porteur à l’eau fraîche si la machine a été utilisée dans un milieu abrasif ou corrosif. Si les chenilles sont démontées de la machine avant leur entreposage, il faut les ranger sur le côté afin d’éviter les pincements si des points faibles se sont développés dans la chenille.
  • Une fois les chenilles en caoutchouc usées ou endommagées, il n’existe pas véritablement de façons de les réparer. Il faut les remplacer afin de prévenir l’usure excessive des autres composants du châssis porteur.
  • Inspectez le châssis porteur à la recherche d’usure excessive ou inégale et de composants endommagés ou manquants. Tout problème doit être réglé sans attendre afin de réduire l’usure ou les dommages ultérieurs.
  • Vérifiez la tension des chenilles alors que la machine est en état de marche et réglez-la au besoin. Si les chenilles sont trop lâches, cela peut rendre la machine instable. Dans le pire des cas, les chenilles pourraient dérailler. Le serrage excessif des chenilles peut causer leur étirement ou leur rupture, en plus de provoquer une usure excessive des rouleaux et des tendeurs. Une bonne tension des chenilles en caoutchouc assure aussi que la machine utilise à plein la puissance qu’elle développe. Vérifiez le manuel d’utilisation pour connaître la procédure de mise en tension des chenilles.

Questions d’entretien et meilleures pratiques en matière d’utilisation : Les pneus

Les pneus – tout comme les chenilles en acier ou en caoutchouc – comptent parmi les consommables les plus dispendieux d’une chargeuse sur pneus et de toute autre machine sur pneus. Toutefois, plusieurs techniques d’utilisation et d’entretien de base peuvent aider les propriétaires et les gestionnaires de parc à maximiser la durée utile des pneus :

  • La profondeur des sculptures est l’un des indicateurs les plus importants de l’état général d’un pneu. Il faut la vérifier régulièrement afin de déterminer où est rendu le pneu dans son cycle de vie. Il convient de noter que chaque type de pneu possède une profondeur de sculptures qui lui est propre. Le propriétaire doit donc consulter son fournisseur pour connaître la profondeur de sculptures initiale et établir le point où le pneu doit être remplacé ou rechapé.
  • Inspectez les pneus quotidiennement. Prenez note des fissures, signes d’abrasion et usures inégales. Ces détails peuvent entraîner le remplacement d’un pneu endommagé avant que le problème ne s’envenime ou encore pointer vers un autre problème. L’opérateur doit aussi vérifier si les jantes sont endommagées, ce qui pourrait affaiblir le pneu et causer sa défaillance et une indisponibilité coûteuse.
  • La pression des pneus doit être vérifiée tous les jours. Des pneus mal gonflés peuvent causer de l’usure et des dommages et hausser inutilement le coût total de possession. Il faut aussi garder les pneus propres et retirer tout débris coincé dans les sculptures dans la mesure du possible.
  • Il faut procéder régulièrement à la permutation des pneus – comme pour les voitures et les camions, une usure irrégulière peut se produire pour une multitude de raisons. La meilleure façon d’éviter les problèmes consiste à permuter les pneus selon l’intervalle recommandé par le fabricant.

Les pratiques d’utilisation peuvent aussi avoir une incidence importante sur la durée utile des pneus. Les opérateurs doivent respecter la limite de charge de la machine recommandée par le fabricant. Le dépassement de la limite de charge peut causer l’usure inutile des pneus et d’autres composants de la machine. Par ailleurs, les opérateurs doivent s’abstenir de conduire la machine à une vitesse excessive, car cela peut causer de l’usure inutile, des crevaisons, d’autres dommages et du temps d’indisponibilité.

En résumé, que le parc de machines soit monté principalement sur chenilles, sur pneus ou les deux, le propriétaire et le gestionnaire de parc qui veulent réduire le coût total de possession et faire fructifier au maximum l’investissement doivent mettre en pratique les conseils qui précèdent en matière d’entretien et faire tout ce qu’ils peuvent pour sensibiliser leurs opérateurs aux pratiques de conduite susceptibles de prolonger la durée utile des pièces d’usure les plus importantes et les plus dispendieuses de leur parc de machines.

Que pouvons-nous vous aider à trouver?

0 résultats trouvé
type
filtré par:

Aucun résultat trouvé

Cliquez sur cette icône dans tout le site pour ajouter des pages à vos favoris.

Mes favoris CASE

0 résultat trouvé