Page ajouté aux favoris

Ressources

Actualites

CASE Actualites

Gestion de contrats d'entretien planifiés par le télématique

  • Publié ven. janv. 13, 2017

L'un des meilleurs moyens d’assurer le bon état d’entretien, la productivité et la fiabilité d’une machine tout au long de sa vie utile, qu’elle soit neuve ou usagée, est d’investir dans un contrat d’entretien planifié.

Ces contrats permettent aux propriétaires d’équipements de profiter de services d’entretien comprenant des pièces, liquides et composants d’origine selon des intervalles prévus. Un contrat d’entretien planifié apporte également la tranquillité d’esprit au propriétaire ou au gestionnaire du parc de machines, c’est en fait un souci de moins.

Les propriétaires d’équipements souhaitent protéger leurs machines, minimiser le coût total de possession et s’assurer qu’ils en profitent au maximum. Un entretien approprié effectué aux intervalles périodiques, plus spécialement pour une machine neuve, augmente son espérance de vie et garantit sa fiabilité tout au long de sa durée de vie.

Un contrat d’entretien planifié augmente également la valeur de revente d’une machine. Une machine bien entretenue rassure un second propriétaire sur sa fiabilité et augmente les chances de revente.

En plus des réparations et de l’entretien réguliers, un contrat d’entretien planifié garantit qu’une machine a été plus souvent inspectée en détail. Un technicien qualifié inspecte minutieusement la machine en recherchant des évidences d’usure, de rouille et de fuites d’huile. Il examine régulièrement les tranchants et les dents du godet, les composants du châssis porteur, l’éclairage, les essuie-glaces et autres éléments d’usure, ce qui permet de diagnostiquer d’autres problèmes et d’éviter des temps morts imprévus.

Télématique et entretien planifié

Les entrepreneurs peuvent améliorer la productivité, gérer efficacement l’entretien planifié et protéger leur investissement grâce à la télématique. Ces systèmes de surveillance évolués transmettent des données inédites sur la façon dont les machines sont utilisées sur le chantier, p. ex., le temps de fonctionnement au ralenti, la consommation de carburant, les conditions de fonctionnement et les alertes d’entretien importantes, lesquelles peuvent être surveillées en temps réel pour garantir que la machine est utilisée à son plein potentiel.

Une des façons les plus simples de tirer profit de la télématique est de pouvoir gérer et programmer les intervalles d’entretien. Éliminant les tableaux et la tenue de journaux d’entretien, la télématique transmet directement et en temps réel les données d’entretien et les heures de fonctionnement du moteur aux entrepreneurs et gestionnaires de parcs de machines. La télématique permet également aux gestionnaires de parcs de machines d’organiser l’entretien en fonction du calendrier d’utilisation des machines, ce qui permet d’éviter les temps morts inutiles.

Alertes, avertissements et historique détaillé

Les systèmes de télématique peuvent transmettre des alertes à l’approche d’une procédure d’entretien importante, ou si un paramètre de fonctionnement de la machine est dépassé. Ils peuvent également fournir un historique détaillé des anomalies, alarmes, avertissements, plages de régime du moteur et conditions de fonctionnement, ce qui peut aider à diagnostiquer des problèmes avant une panne et des temps morts imprévus. Par exemple, si une machine est équipée d’un filtre à particules diesel (DPF) et qu’un rapport indique de longues périodes de fonctionnement au ralenti, un technicien pourra inspecter certains composants de la machine et vérifier que la chaleur excessive d’une régénération manuelle n’a pas endommagé le moteur.

En connaissant précisément l’intervalle d’entretien d’une machine, les gestionnaires de parcs peuvent éviter de la retirer inutilement d’un chantier urgent et attendre le moment limite d’entretien pour ne pas perdre inutilement un temps de production précieux. Cela permet également à l’équipe de maintenance de mieux planifier les opérations d’entretien et de s’assurer de pouvoir disposer des pièces de rechange, filtres et composants nécessaires.

Avis d'entretien

La programmation des avis d'entretien par la télématique est facile. Les gestionnaires de parcs de machines peuvent désigner les principaux intervalles d’entretien, définir les seuils et rappels (p. ex., 50 ou 100 heures avant l’entretien) et en choisir les destinataires. Certains préfèrent transmettre les avis aux propriétaires et gestionnaires de parcs ainsi qu’aux chefs de service, de sorte que les deux parties puissent coordonner les temps d’entretien. La possibilité de définir des seuils d’avis est importante, car une machine qui travaille sur un chantier de production élevée pourrait nécessiter un avis précoce pour planifier avec précaution un temps mort en raison de l’entretien. Les propriétaires d’équipements peuvent également programmer des rapports d’utilisation réguliers se rapportant aux heures de fonctionnement du moteur, à la consommation de carburant ou aux plages de régime du moteur, par exemple. Ces rapports réguliers permettent aux gestionnaires de parcs de machines et aux équipes de maintenance d’analyser les tendances pour mieux planifier les procédures d’entretien.

Responsabilités du constructeur, du concessionnaire, du propriétaire et de l’opérateur

Nous savons qu’un contrat d’entretien planifié accroît la valeur de l’équipement d’un propriétaire en confiant les responsabilités de l’entretien à un concessionnaire, mais en fait, toutes les personnes impliquées partagent ces responsabilités. Voici une description des responsabilités du constructeur, du concessionnaire, du propriétaire et de l’opérateur.

Constructeur

Le constructeur est responsable d’apporter le soutien aux concessionnaires, l’assistance pour toute réparation nécessaire, l’information et la formation techniques, d’identifier des défauts de fabrication et de prendre les mesures correctives sous forme de rappels, de programmes d’amélioration des produits, entre autres. Il doit aussi fournir une description détaillée des systèmes, composants, variances, etc., requis pour des applications spécifiques, p. ex., recommandations de liquides pour temps froids. Ces variances d’entretien peuvent faire une grande différence pour une utilisation dont les besoins sont particuliers.

Concessionnaire

Le concessionnaire est le lien principal entre le client et le constructeur. Il doit s'assurer que l'acheteur comprend bien les termes du contrat d’entretien planifié. Il est également de sa responsabilité de fournir le soutien et l'entretien aux produits, dans le cadre des réparations relatives à la garantie, au nom du constructeur. Il doit par ailleurs connaître parfaitement les politiques et les procédures du constructeur. De plus, le concessionnaire doit connaître les produits, les machines et leurs applications. Il doit aussi comprendre les besoins d’entretien spécifiques à un produit ou une application qui requiert une attention particulière.

Le concessionnaire doit aussi comprendre que la machine est livrée avec les paramètres de fonctionnement d’usine, et qu’elle doit être préparée en fonction des outils et composants utilisés. Il doit aussi connaître l’historique de la machine pour programmer correctement les intervalles d’entretien. Le concessionnaire doit pouvoir fournir des précisions supplémentaires au propriétaire, et il doit parfaitement connaître les détails du contrat d’entretien et les intervalles d’entretien.

Propriétaire

Il incombe au propriétaire de s'assurer que toutes les procédures d'entretien sont exécutées aux intervalles requis, au minimum, et que toutes les recommandations du constructeur relatives à tous les liquides, les huiles et les filtres sont respectées.

Il incombe également au propriétaire de signaler les problèmes en temps opportun au concessionnaire, car le fait d'attendre avant de signaler un problème peut avoir des conséquences négatives pour la machine et le contrat d’entretien. Avant tout, le propriétaire doit s’assurer que la machine sera disponible au moment de l’entretien.

Opérateur

Mis à part les intervalles d'entretien périodiques, les inspections et les rapports télématiques, l’opérateur est la personne qui connaît le mieux les performances de sa machine sur un chantier. L’opérateur doit comprendre qu’un entretien périodique est nécessaire pour que la machine puisse performer de façon optimale durant toute sa vie utile, et doit participer au processus d’entretien en mentionnant les symptômes et anomalies qu’il remarque durant sa journée de travail au gestionnaire de parcs de machines et aux équipes de maintenance, p. ex., des chenilles qui se bloquent ou une usure des dents de godet.

L’opérateur doit effectuer les activités d’entretien quotidiennes de la machine et, pour que le propriétaire puisse tirer profit du contrat d’entretien planifié, il doit s’assurer que l’opérateur a reçu la formation appropriée, qu’il a bien étudié le manuel de l’opérateur de la machine, qu’il est informé au sujet des avis et intervalles d'entretien planifiés transmis par le système de télématique, et qu’il connaît les capacités et les limites de la machine.

Au final, la gestion de l’entretien planifié par télématique est l’une des meilleures façons de garantir la productivité d’une machine tout au long de sa vie utile. La surveillance par télématique de l’état de tout un parc de machines, ainsi que l’utilisation des données qui permettent d’effectuer l’entretien et la gestion efficaces des machines, peut avoir un impact réel sur la productivité.

Que pouvons-nous vous aider à trouver?

0 résultats trouvé
type
filtré par:

Aucun résultat trouvé

Cliquez sur cette icône dans tout le site pour ajouter des pages à vos favoris.

Mes favoris CASE

0 résultat trouvé