Page ajouté aux favoris

Ressources

Actualites

CASE Actualites

Meilleures pratiques de gestion de liquides pour les équipements de construction

  • Publié jeu. mai 12, 2016

Le maintien et l'analyse de l'état des huiles moteur, des liquides hydrauliques et du liquide de refroidissement présents dans l'équipement fournissent de précieux conseils aux propriétaires et aux exploitants sur l'état de leurs machines.

Cette pratique contribue non seulement à prolonger la durée de vie de la machine et à augmenter la productivité, mais elle aide également les gestionnaires de parcs automobiles à éviter les temps d'immobilisation coûteux et les réparations dispendieuses.

Lorsque vous devez sélectionner les liquides et les huiles des machines, la pratique la plus importante dont vous devez vous rappeler consiste à consulter le manuel de l'opérateur. Ce manuel contient des renseignements sur les liquides et les capacités de chaque machine, ainsi que les intervalles de maintenance préconisés.

Voici quelques meilleures pratiques supplémentaires pour la plupart des types d'huiles et de liquides que l'équipement de construction doit utiliser correctement sur le chantier.

Meilleures pratiques générales

Il existe des pratiques générales de gestion de liquide et d'huile, que les gestionnaires d'équipement peuvent appliquer sur l'ensemble de leur parc.

  • Tenez un schéma de toutes les machines du parc et déterminez celles qui nécessitent des huiles différentes. Posez des questions telles que les suivantes : « Si j'achète cette huile, quels sont les éléments du parc qui l'utiliseront? Quels sont les composants impliqués? Combien d'huiles différentes dois-je avoir en stock? Dois-je acheter un liquide spécialisé? Le fait de tenir un graphique peut également vous aider à déterminer la fréquence à laquelle vous devez acheter le liquide : mensuelle, trimestrielle, semestrielle, etc.
  • Tenez compte de la quantité d'huile et de carburant consommés, ainsi que de la fréquence et du calendrier d'entretien planifié par l'opérateur. Selon les tâches en cours d'exécution, il pourrait être avantageux de raccourcir ou de prolonger le calendrier d'entretien planifié.
  • Vous devez savoir qui est responsable de l'appoint des liquides. Y a-t-il un camion du parc qui fait le tour, vérifie les niveaux de liquide et vous permet de faire l'appoint au besoin? Sinon, chaque opérateur est-il responsable de sa propre machine?
  • Développez une relation étroite avec le concessionnaire. Les propriétaires d'équipement doivent être en mesure de discuter avec leurs concessionnaires sur la façon de mieux gérer les systèmes de liquide de leurs équipements. Les propriétaires doivent également bien comprendre la garantie de leurs machines et la façon dont les liquides utilisés peuvent affecter celle-ci.
  • L'analyse d'un liquide peut également permettre de protéger l'équipement. Par exemple, le programme d'analyse de liquide CASE Systemgard™ nécessite l'envoi de petits échantillons d'huile moteur, d'huile de transmission et de liquide de refroidissement de l'équipement dans un laboratoire de test qui identifie l'état général des liquides et des contaminants. Les rapports qui en résultent peuvent donner aux gestionnaires de la flotte d’équipements un aperçu sur plusieurs paramètres d'états de l'équipement, tels que la filtration de l'air inefficace et la détérioration des roulements, afin qu'ils puissent corriger les problèmes de performance ou d'usure pour éviter de coûteuses défaillances.

Huile moteur

L'huile moteur est une partie essentielle de la machine, car elle est chargée de protéger les composants internes vitaux du moteur contre la corrosion.

Les propriétaires d'équipement devraient utiliser des huiles et des filtres OEM d'origine spécifiquement conçus et fabriqués pour l'équipement de leur fabricant. Souvent, l'utilisation de liquide ou de mélange de liquides non conformes pourrait causer des dommages coûteux à la machine et à ses composants.

Généralement, l'équipement de construction peut fonctionner jusqu'à 300 heures entre les intervalles de vidange d'huile moteur. Certains constructeurs, tels que CASE, offrent des huiles moteur spécialisées qui prolongent leur durée de vie. L'huile moteur Unitek du constructeur est une huile semi-synthétique qui prolonge les intervalles d'environ 500 heures.

Le manuel de l'opérateur décrit également la variation de la longévité de l'huile moteur pour la température atmosphérique et le grade de viscosité à utiliser. La viscosité se réfère à la façon dont le liquide s'écoule dans certaines températures.

Par temps plus froid, les liquides plus légers sont plus efficaces, tandis que les liquides épais sont recommandés pour les températures plus élevées. Plus le numéro avant la lettre W du niveau de viscosité est bas, mieux l'huile peut tolérer les températures froides. Par exemple, si une machine fonctionne à –20°, il est recommandé d'utiliser une huile 0W40. Le numéro qui vient ensuite signifie que l'huile est suffisamment épaisse pour un moteur chaud et présente une plus grande tolérance à la chaleur.

C'est pourquoi il est crucial que les propriétaires et les opérateurs suivent les recommandations relatives aux lubrifiants et aux intervalles de vidange du constructeur de la machine.

Huile hydraulique

Le liquide hydraulique est un outil multifonctionnel qui permet de protéger le fonctionnement de la machine. Il est non seulement responsable du transfert de chaleur, mais également utilisé en tant que produit d'étanchéité et lubrifiant.

La première chose à connaître à propos de l'huile hydraulique est qu'il n'existe aucune spécification universelle y relative. Chaque constructeur présente un type particulier d'huile hydraulique adapté à sa machine, avec son propre degré de viscosité. Des huiles hydrauliques génériques existent sur le marché, mais elles ne sont souvent pas rétrocompatibles, ce qui signifie qu'elles ne peuvent pas être utilisées sur les anciennes machines et pourraient, à long terme, coûter de l'argent aux propriétaires.

Il est essentiel que les utilisateurs suivent les recommandations du fabricant d’équipement, relatives à la spécification du liquide hydraulique. Les propriétaires doivent prendre en compte les spécifications de la pompe et de l'équipement, la charge utilisée avec le liquide, le type de pompe et les conditions d’application et de fonctionnement.

Vous devez stocker les liquides dans des fûts ou réservoirs adéquats pour éliminer l'eau et les agents contaminants. Vérifiez les liquides sur une base régulière pour vous assurer qu'ils sont propres. Les gestionnaires de la flotte d’équipements doivent s'assurer de l'absence de sédiments et de la clarté des liquides, et, comme pour les autres liquides, s'ils détectent un aspect trouble, cela peut indiquer un excès d'eau ou une contamination.

Les propriétaires doivent s'assurer que leurs opérateurs ont reçu une formation adéquate sur le système hydraulique et ses liquides. Il s'agit notamment de l'entretien adéquat des joints et des flexibles à l'aide d'entonnoirs propres et de l'attention particulière à porter pour détecter toute fuite éventuelle.

Vous devez vidanger les liquides hydrauliques aussi souvent que prévu dans le manuel du propriétaire, ou plus fréquemment si vous travaillez dans des conditions difficiles ou des environnements extrêmes.

DEF

Avec le déploiement des moteurs Tier 4 dans l'industrie, la plupart des constructeurs se tournent vers la technologie de réduction catalytique sélective pour répondre aux normes d'émissions Tier 4 Final; cette technologie exige l'utilisation de liquide d'échappement diesel. Le liquide d'échappement diesel est injecté dans le flux des gaz d'échappement et convertit les émissions en azote et en eau.

Le liquide d'échappement diesel est constitué de 67,5 % d'eau désionisée et de 32,5 % d'urée synthétique de haute qualité et il est sécuritaire et facile à manipuler. Toutefois, le fait que le liquide d'échappement diesel soit généralement sécuritaire et inerte n'implique pas qu'il puisse être géré avec désinvolture. En fait, la qualité et l'intégrité du liquide d'échappement diesel doivent être préservées pour que le système Tier 4 puisse fonctionner au maximum de ses performances.

La gestion adéquate du liquide d'échappement diesel exige que celui-ci soit protégé contre les températures d'évaporation et les températures extrêmes, la plus grande inquiétude étant qu'il se contamine facilement.

L'équipement utilise des capteurs de liquide d'échappement diesel pour analyser continuellement la qualité du liquide d'échappement diesel consommé. Si un déséquilibre est détecté, en raison d'une évaporation ou d'une contamination, un code de défaut se déclenche. Les injecteurs qui dosent le liquide d'échappement diesel dans le flux des gaz d'échappement sont des instruments de précision qui présentent des tolérances faibles, similaires à celles des injecteurs de carburant. La plupart des systèmes de réduction catalytique sélective sont dotés d'un filtre à cartouche qui protège les injecteurs, et le fait de garder le liquide d'échappement diesel exempt de tout contaminant aide à offrir au filtre une durée de vie maximale.

L'une des exigences principales en matière d'entretien pour le système de liquide d'échappement diesel est que ce filtre, situé à l'intérieur du module de pompage, doit généralement être remplacé à des intervalles compris entre 1 200 et 1 500 heures (en fonction du modèle et du système). Il est de la responsabilité des propriétaires et des opérateurs de vérifier le nombre d'heures de fonctionnement de la machine et de remplacer le filtre en conséquence.

Les opérateurs doivent vérifier visuellement le liquide et prendre note de son apparence. La première indication d'une contamination est la turbidité, la décoloration ou la présence de particules.

Une autre pratique importante consiste à stocker de façon adéquate le liquide d'échappement diesel. Certains composants du liquide sont sensibles à la dégradation en présence des rayons directs du soleil ou de températures extrêmes. Toutefois, la plus grande menace pour la pureté du liquide d'échappement diesel provient des conteneurs et des systèmes de pompage.

Vous devez manipuler le liquide d'échappement diesel dans des conteneurs fabriqués expressément pour ce liquide avec des matériaux approuvés conformes à la norme ISO, et rincés et scellés en conséquence. Les opérateurs ne doivent pas réutiliser ou remplir des récipients ouverts. Il est important que le liquide d'échappement diesel reste dans un système en boucle fermée entre l'approvisionnement et la machinerie au champ, afin d'assurer une bonne protection contre la contamination.

Avec un conteneur adéquat en plastique PEHD ou en acier inoxydable à des températures moyennes de 50 °F, le liquide d'échappement diesel peut conserver ses qualités pendant environ 36 mois. Cette caractéristique se réduit à 18 mois à 77 °F, 12 mois à 86 °F et à seulement 6 mois pour un liquide d'échappement diesel constamment exposé à des températures supérieures à 96 °F.

Liquide de refroidissement de type OAT (technologie de l'acide organique)

Les technologies du moteur diesel Tier 4 ont changé la façon dont les systèmes d'équipement et les moteurs fonctionnent. Ces avancées ont également préparé le marché pour les nouveaux liquides de refroidissement du moteur, qui offrent des températures de combustion et des pressions de cylindre plus élevées.

De nombreuses machines avec moteur Tier 4 Final utilisent un liquide de refroidissement de type OAT, qui est un genre de liquide de refroidissement à durée de vie prolongée. Son principal avantage est qu'il améliore la protection du moteur et la performance de l'équipement au cours de sa durée de vie.

Les machines remplies en usine portent un autocollant, situé près du point de remplissage, qui indique clairement l'utilisation de liquide de refroidissement de type OAT et sa marque ou sa formulation. Lorsqu'il s'agit de liquides de refroidissement de type OAT, cela est important pour deux raisons. Tout d'abord, il n'est pas possible de mélanger les liquides de refroidissement classiques aux liquides de refroidissement de type OAT, et deuxièmement, les autres marques de liquides de refroidissement peuvent engendrer des problèmes si ces liquides ne correspondent pas aux spécifications matérielles du liquide de refroidissement d'usine. Le mélange de produits d'autres marques avec le liquide de refroidissement rempli en usine réduit sa capacité à augmenter la durée de vie du système et engendre des problèmes de compatibilité.

Si un opérateur décide de changer le liquide de refroidissement, il doit vidanger le système trois fois avant d'ajouter le nouveau liquide de refroidissement. Cette méthode réduit le risque de contamination. Il est également important d'utiliser de l'eau distillée ou désionisée lors du mélange du liquide de refroidissement à partir d'une solution concentrée, car les autres eaux réduisent la capacité de protection du système.

Que pouvons-nous vous aider à trouver?

0 résultats trouvé
type
filtré par:

Aucun résultat trouvé

Cliquez sur cette icône dans tout le site pour ajouter des pages à vos favoris.

Mes favoris CASE

0 résultat trouvé