Page ajouté aux favoris

Ressources

Actualites

CASE Actualites

Suivez de plus près l'utilisation de vos équipements grâce à la télématique

  • Publié lun. juin 29, 2015

Le savoir, c'est le pouvoir. Les données de niveau de base transmises par télématique aident les propriétaires d'équipements à prendre des décisions éclairées sur la façon de gérer leur entreprise.

Ces données de base analysées de façon critique peuvent révéler de nouvelles perspectives sur la productivité et l'efficacité de votre parc de machines. Cet article présente des exemples sur la façon de mieux utiliser votre parc pour une productivité et une efficacité optimales.

  1. Recensement des pièces d’équipement sous-exploitées

    Il s'agit de l'exemple le plus commun qui s'applique à la plupart des gestionnaires de grands parcs de machines, p. ex. des entrepreneurs régionaux ou à l'échelle nationale, ou des opérations décentralisées, p. ex., des producteurs d'agrégats avec de nombreuses installations. La possession d'équipements et les coûts d'exploitation sont trop élevés pour laisser des machines inexploitées ou sous-exploitées sur un chantier, et c'est souvent le cas pour les grands parcs de machines. Pendant ce temps, sur un autre chantier, des équipes pourraient avoir besoin d'une autre pièce d’équipement pour terminer le chantier et devoir la louer, sans savoir qu'elle se trouve ailleurs et qu'elle est disponible.

    Grâce à la télématique, les gestionnaires peuvent surveiller un parc complet, recenser les machines sous-exploitées et les mettre au travail sur des chantiers qui en ont besoin, et ainsi réduire les coûts associés à l'achat ou à la location d'autres équipements possiblement non requis. De même, les entreprises pourraient consolider et identifier l'équipement susceptible d'être liquidé dans le but d'abaisser les coûts de possession.

  2. Meilleure compréhension de l'usure des composants par la façon dont une machine est utilisée

    L'usure des composants, p. ex., les dents d'un godet, les tranchants d'une lame ou les éléments d'une brosse hydraulique, sont souvent remplacés sur une base horaire, sans tenir compte de la façon dont la machine est utilisée. La télématique est une occasion unique de différencier les diverses situations de travail pour chaque machine. Par exemple, un gestionnaire de parc pourrait savoir si une machine creuse par le régime du moteur qui est plus élevé, ou si elle se déplace simplement lorsque le régime du moteur est plus bas. Sur une période de 500 heures de fonctionnement, il est possible que les opérations de creusage ne comptent que 425 heures, par exemple. Étant donné que le gestionnaire comprend mieux la façon dont la machine est utilisée, il peut allonger la périodicité de remplacement des composants usés et ainsi réduire les coûts d'achat et d'entretien durant la vie utile de la machine. Le fait de connaître le nombre d'heures qu'une machine passe réellement à travailler peut permettre de redéfinir les périodicités d'entretien pour certaines pièces d'usure.

  3. Taille de l'équipement basée sur l'utilisation

    Des périodes de ralenti trop longues pourraient signifier plusieurs choses, comme la taille d'un équipement pour une application particulière qui n'est pas optimale. Par exemple, une chargeuse sur pneus dotée d'un godet de 6 vg pourrait être associée à une trémie dont la taille est insuffisante pour un tel volume. Par conséquent, l'opérateur de cette chargeuse pourrait compléter un cycle et ensuite attendre que le matériau soit acheminé dans la trémie, avant de pouvoir décharger de nouveau le godet. Cette période de ralenti, qui n'est pas une utilisation efficace de la machine, peut vous aider à apporter des changements dans votre opération :

    Avez-vous besoin d'une chargeuse sur pneus avec un godet de 6 vg, ou une chargeuse sur pneus plus petite avec un godet de 3 vg serait-elle plus efficace? La télématique aide à déterminer la machine appropriée à la tâche.

    Pourriez-vous apporter des améliorations à votre usine afin de traiter les matériaux plus rapidement? Cet exemple particulier pourrait sembler simpliste, mais le fait d'identifier une pièce d’équipement qui ne donne pas son plein rendement peut vous inciter à apporter d'autres améliorations en aval ou en amont de cette machine. Le problème peut ne pas provenir nécessairement de la machine, mais du déroulement des opérations. Il peut aussi être causé par une mauvaise synchronisation des activités de la machine sur le chantier. Les entrepreneurs pourraient se concentrer sur une machine dont le rendement est insuffisant, alors que d'autres équipements pourraient ralentir le processus.

    L'utilisation d'une machine trop grosse pour le travail à effectuer peut mener à plusieurs facteurs d'inefficacité, p. ex., des coûts supérieurs pour le carburant, les pneus ou les frais d'entretien du train de roulement, en plus des coûts d'exploitation et de possession qui sont plus élevés pour une plus grosse machine. La télésurveillance par télématique peut contribuer à identifier ce genre de problème en vue de prendre des décisions plus éclairées concernant l'achat des machines.

  4. Analyse comparative de productivité et de performance

    Les gestionnaires de parcs peuvent déclencher un signal dans la cabine qui indique au système de télématique qu'un événement a eu lieu. Ceci permet de garder un pointage et de l'analyser. En quoi est-ce utile?

    Deux excavatrices pourraient être en train de charger des camions sur un même chantier. Si l'opérateur de chaque machine appuie sur un bouton spécifique après chaque déchargement de godet, un pointage du nombre total de déchargements de godet sera généré pour la journée, indiquant ainsi le degré de productivité de l'opérateur.

    De même, si le conducteur du camion appuie également sur un bouton spécifique une fois le camion déchargé, un pointage du nombre total de déchargements du camion sera généré pour la journée.

    Les gestionnaires de parcs peuvent ainsi comparer les données de chaque opérateur et prendre des décisions sur la façon d'utiliser les machines. Par exemple, la télématique peut aider le gestionnaire à comprendre qu'une des excavatrices charge le camion en trois passes, alors que l'autre le fait en quatre ou cinq passes. Ces données peuvent aussi aider à connaître la raison de ce déséquilibre. Savoir ce qui se passe constitue le point de départ.

    Est-ce que l'un des opérateurs ne remplit pas assez les camions, ou est-ce l'autre qui les remplit trop? Vos opérateurs tentent-ils de compenser un ralentissement qui se produit ailleurs sur le chantier en ajoutant plus de matériaux par passe? Est-ce qu'une excavatrice se déplace plus lentement et, si oui, pourquoi?

    Les gestionnaires qui constatent des divergences dans le fonctionnement des machines peuvent alors investiguer. Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte, p. ex., un opérateur qui n'est pas bien formé, des dents ou tranchants usés, un problème technique sur la machine, ou même une autre machine sur le chantier qui ne suit pas. Peut-être même qu'un bouteur à l'autre extrémité du chantier ne déplace pas les matériaux assez rapidement, ce qui ralentit le déchargement des camions et donc le retour au point de chargement.

    Le bouteur reste-t-il inactif trop longtemps en fin de cycle? En pareil cas, serait-il judicieux d'ajouter une excavatrice et un camion pour accélérer la productivité et optimiser le travail du bouteur?

    Essentiellement, la télésurveillance par télématique donne l'occasion de comprendre et de mettre en œuvre des mesures pour améliorer les opérations sur le chantier sans être sur place et de surveiller à la fois les activités tout au long de la journée.

  5. Analyse de la tendance actuelle et meilleure compréhension des atouts concernant les équipements et les opérateurs

    Les données recueillies par le système de télématique procurent l'historique de toutes les opérations impossibles à obtenir, à moins d'obliger les opérateurs à tenir un registre volumineux ou d'embaucher des superviseurs qui totalisent toute la journée et sur place les statistiques de performance, un peu comme compter les points à une partie de baseball. Ces pratiques sont très peu répandues.

    La télématique permet d'étudier les tendances, de créer un plan de base et de l'utiliser pour en apprendre davantage sur le reste des opérations.

    Par exemple, l'opérateur A ou la machine A est très régulier et très fiable. L'historique montre qu'il opère la machine dans une plage de paramètres optimale, qu'il charge le bon nombre de camions chaque jour, que la machine est bien entretenue et que la productivité sur ses chantiers est toujours satisfaisante.

    L'opérateur B ou la machine B a plus de difficultés, il n'est pas aussi productif et sa machine surchauffe régulièrement.

    Les gestionnaires de parcs peuvent alors confier la machine B à l'opérateur A et vérifier si les données changent sur une période de temps prévue. Si les données indiquent qu'il y a une amélioration, que la machine fonctionne mieux et que la productivité est en hausse, le problème provient sûrement de l'opérateur. Si les données n'indiquent pas d'améliorations, le chantier ou l'emplacement pourrait être en cause, p. ex., des conditions d'accès ou de creusage plus difficiles, ou sinon la machine pourrait être défectueuse.

    Cet exemple peut sembler un peu extrême, mais il illustre bien les avantages d'une analyse de tendance à long terme et la possibilité d'effectuer des changements en conséquence.

    La télématique et son évolution ont rapidement progressé au cours des dernières années. Plus cette technologie sera utilisée, plus les fournisseurs et entrepreneurs trouveront de nouvelles façons d'apprendre davantage sur leurs entreprises. La façon appropriée d'utiliser chaque machine pourrait être la clé d'une productivité et d'un succès grandissants.

Que pouvons-nous vous aider à trouver?

0 résultats trouvé
type
filtré par:

Aucun résultat trouvé

Cliquez sur cette icône dans tout le site pour ajouter des pages à vos favoris.

Mes favoris CASE

0 résultat trouvé